A voir sur la commune

  • La Mairie et l’École

mairie-png

Ce bâtiment fut construit entre 1873 et 1894. A la place d’un talus enfoui sous les buissons, un mur de soutènement est construit en 1906 pour des raisons de sécurité.

  • L’Eglise paroissiale Notre Dame puis Saint Barthélémy eglise

Selon le ministère de la culture, l’ancien chœur et l’abside sont bâtis en petits moëllons de granite, avec des chaînes d’angle en pierre de taille. Un arc de décharge est visible au dessus de l’abside. L’étage des cloches est, lui, en pierres de taille, ouvert sur chaque face de deux baies géminées en arc légèrement brisé au dessus d’un larmier, il est couvert d’un toit en pavillon à faible pente. La nef est en moellons de granite, assisés, avec des chaînes d’angle et des contreforts en pierre de taille. Les encadrements de baies sont en pierre calcaire, sauf le portail occidental, qui est en granite. Sur la nef centrale le toit est à longs pans, en appentis sur les bas-côtés.A l’intérieur, la travée de l’ancien choeur est couverte d’une voûte en berceau plein cintre, avec une abside en cul-de-four, disposition reprise à l’étage supérieur ; la partie refaite au XIXe siècle est voûtée d’ogives et porte un décor peint. 

L’église est signalée parmi les possessions de Cluny dès 981-982. La travée de chœur de l’édifice actuel pourrait remonter au XIe siècle. Elle fut modifiée aux XIV-XVe siècles, époque de construction ou réfection de l’enceinte du village, dont l’église occupait l’angle sud-est, son chevet étant fortifié en tour percée d’une meurtrière. Au cours des siècles, elle a été agrandie au fur et à mesure des besoins de la population. C’est une église gothique reconstruite en trois nefs, en 1879, sur l’emplacement d’une église romane à une seule nef. Sa superficie et passée de 111 m² à 300 m². Son embellissement intérieur, bien que complété par la suite n’a pas changé. La fresque représente « Le Repas d’Emmaüs », signé L. Tauly.

  • Le Château de Beauvoir


Du château primitif subsistent des traces de fossés et de fondations. Vers 1780, la maison du XVIe siècle est remplacée par un château de style Louis XVI, construit par l’architecte italien Pietro Antonio Gabbio. Au XIXe siècle construction du deuxième étage avec le lanternon, aménagement du parc à l’anglaise, construction d’une terrasse devant le château. Présence en décor intérieur d’un papier peint rare représentant un paysage panoramique. Il s’agit du “Brésil”, édité par la manufacture parisienne Desfossé en 1861-1862, sur les dessins de Fucks. Le comte Guy de Neufbourg, historien, grand résistant, royaliste, “tenant fief” en son château de Beauvoir reçut le général de Gaulle en 1948. Il a donné son château à son décès en 1986 à la commune qui l’a revendu en 1990. Il appartient depuis à des particuliers et n’est pas ouvert au public. (sources : culture.gouv.fr)

  •  Les Lavoirs

lavoire

 

 

 

 

Lavoir du hameau des Trouillères

lavoir

Lavoir du Bourg

Pour des raisons de santé publique, l’état, dans les années 1860 a très vivement encouragé les municipalités à leur création. Ils avaient le surnom de « Palais des Bavardes ».

Histoire

Si Arthun m’était conté….

Les premiers documents attestant de l’existence de notre village datent de 943. Le premier nom est ARTIDUNUM, inscrit dans le recueil des chartes de Cluny. Ce nom, ARTIDUNUM, associe deux origines : une celtique à cause du préfixe AR et une gallo-romaine, DUNUM, qui signifie forteresse ou place.

La villa Artidunis est mentionnée en 943, avec une église en 981, parmi les possessions de l’abbaye de Cluny. La paroisse est attestée au 13e siècle, l’église prieurale devenant paroissiale. La commune rassemble 12 écarts : un gros hameau aux Trouillères, où un lavoir est construit en 1922 (le hameau compte 90 habitants au début du 20e siècle), d’autres à Châtel, Biterne, les Breteaux, chez Meynet, Pied du Mont, la Presle, les Rameaux, le Riou, les Rouiarts, le Solat, la Terrière, avec quelques fermes isolées : la Moresse, chez Platon, la Loge. Le château de la Presle (famille attestée au 14e siècle), qui possédait quatre étangs, passe au 17e siècle de la famille Desgouttes aux Rochefort, puis au 18e siècle aux Bessey, aux Meygret et au 19e siècle aux Courtin de Neufbourg.

Cette époque marque le début d’une paix toute relative après de longues périodes d’invasions. Des communautés villageoises se développent, dépendant d’un seigneur ou d’un grand monastère. Pour Arthun, le décor est planté : un petit seigneur, des moines et des « vilains » pour défricher et nourrir tout le monde. Au gré des alliances seigneuriales et actes ecclésiastiques, Arthun dépendait pour la cure, de Pouilly les Feurs, qui obéissait à la grande Abbaye de Cluny, et ce jusqu’en 1790.

Le village s’est trouvé à partir de 1200, sous la coupe seigneuriale de puissants seigneurs de Couzan. Pendant la guerre de Cent ans, ils permettent en octobre 1438, de reconstruire les murailles qui ceinturaient le bourg en se servant de la forteresse primitive en bois pour que les arthunois puissent se protéger des bandes de brigands, essentiellement anglais et gascon que l’on appelait les « Routiers ». Ce château ne comportait pas de donjon, pas de grosse bâtisse. On peut l’imaginer facilement en consultant le plan ci-dessous.

plan-des-murailles-d-artun

C’était un quadrilatère irrégulier de 3000 mètres carré de superficie, aux angles munis de tour. L’église servait comme partout de maison commune, mais aussi de tour de guet, puisqu’elle était comprise dans l’enceinte, adossée à la tour sud-ouest.

Une bande armée était-elle signalée ? La cloche sonnait, les gens des écarts arrivaient, poussant leur troupeau, et les portes se fermaient. Ce n’est que très récemment au cours du 20ème siècle, que la plupart des murs anciens ont été démolis et les fossés comblés. Il subsiste la tour accolée à l’église et encore çà et là des vestiges de l’enceinte.

Le nom ARTHUN commence à apparaître au 16ème siècle après bien des transformations. Son orthographe sera définitive au 18ème siècle, à l’occasion de l’élaboration officielle des premières cartes géographiques réalisées sur le terrain par la famille Cassini sous le règne de Louis XV.

A la révolution en 1791, Arthun est devenu une commune. Le village comptait 80 feux avec une moyenne de 6 ou 7 personnes par feu, ce qui fait environ 500 habitants. Le 19ème siècle en fera un gros bourg. Les villageois seront essentiellement agriculteurs et quelques rares artisans tels que : tailleur d’habits, cafetier, maréchal-ferrant, charpentier…

L’urbanisation s’est étendue autour du bourg le long de la D 68, à l’ouest du bourg (chez Meynet, Beaune, Ribot) et le long de la D 3008 au nord (Baloye). La moitié est de la commune comprend une importante zone d’étangs, exploités pour la pêche en eaux douces ; un réserve naturelle occupe le site des deux étangs à Biterne. Une féculerie s’est installée aux Trouillères dans la première moitié du 19e siècle (fonctionnant avec un manège puis à la vapeur à partir de 1861).

Le début du 20ème siècle est marqué, après la guerre de 14-18, par un exode rural et la lente diminution du nombre d’agriculteurs. Mais après la deuxième guerre, la proximité des industries de Boën maintient la population. Les fouilles archéologiques du 19e siècle ont exhumé des tegulae chez Platon, aux Bessets, au Solat, à Biterne, à Beauvoir, au cimetière du bourg, à l’Annet, à la Garde, témoignages du peuplement ancien de la commune. Une bague en or du haut Moyen Age a été trouvée en 1884 à la Garde.

* Vous trouverez ci-dessous des articles de la rubrique “Si Arthun m’était conté”, écrits par Marie Claudette MERLE-THEVENET et publiés dans les  bulletins municipaux.

Incendie du 4 novembre 1858
BEAUVOIR
Quelques notes météorologiques
Le Tacot ou la Galoche
Arthun dans la tourmente de la guerre 1914-1918

Salle des fêtes

La commune dispose d’une salle des fêtes (Équipement Rural d’Animation) située dans le Bourg, à l’arrière de la Mairie et de l’école, a l’écart de la route.

Celle-ci peut être louée à des associations, des entreprises ou des particuliers en week-end ou en semaine.

vue-exterieure

parking

Un planning de réservation est tenu en mairie. Pour tout renseignement, veuillez téléphoner au 04 77 24 60 21 ou par mail à mairie.darthun@wanadoo.fr

La capacité de la salle est de 120 personnes maximum ou de 80 personnes pour un repas avec 24 tables (dim 0.80 x 1,20 m) et 122 chaises.

salle-vue-du-bar

salle-vue-scene

bar

Elle est équipée d’une cuisine comprenant un chauffe-plat, un piano de cuisson (dimensions 74 x 40 avec 2 grilles et une plaque), un lave-vaisselle et d’une chambre froide, d’un congélateur d’une scène et de tables et chaises.

cuisine

chambre-froide

La vaisselle est comprise dans la location (sur inventaire).
Les charges de gaz et d’électricité ne sont pas comprises (sur relevé de compteurs).

La salle est accessible et adaptée aux personnes à mobilité réduite.

hall-wc

Tarifs de location :

Soirée privée
Habitants de la commune, propriétaires ou résidences secondaires (pour leur propre usage) 130 euros
Habitants hors de la commune 220 euros
Associations
Associations de la commune et caritatives 30 euros
Associations hors commune 120 euros
Vin d’honneur privé, société 30 euros
Caution pour utilisation de la salle 310 euros
Caution pour le ménage 100 euros

La remise des clés pour une location en week-end s’effectue le vendredi à 11h00 en mairie pour un premier état des lieux.

Le retour des clés s’effectue le lundi à 11h00 en mairie après un deuxième état des lieux et un comptage de la vaisselle.

Vous pouvez télécharger ci-dessous la lettre d’engagement et le règlement, l’inventaire, le plan d’aménagement intérieur de la salle et un plan d’accès :

 

 

Réforme de la Sortie de Territoire des Mineurs

La loi du 3 juin 2016 et le décret du 2 novembre 2016 ont rétabli l’autorisation de sortie de territoire pour les mineurs. Le décret entrera en vigueur le 15 janvier 2017.

A partir du 15 janvier 2017, l’enfant qui voyage à l’étranger sans être accompagné de l’un de ses parents doit présenter les 3 documents suivants :

  • Pièce d’identité du mineur : carte d’identité ou passeport
  • Formulaire signé par l’un des parents titulaire de l’autorité parentale
  • Photocopie du titre d’identité du parent signataire

autorisation-de-sortie-de-territoire

Pour les enfants accompagnés d’un des deux parents, tout dépend de la destination. En Europe, une carte d’identité valide est suffisante. D’autres pays exigent un passeport et parfois un visa.

Il convient donc de vérifier les documents exigés par le pays de destination en consultant les fiches pays du site du Ministère des Affaires Etrangères (www.diplomatie.gouv.fr/fr/co…)

En fonction des exigences du pays, l’enfant (qu’il soit seul ou accompagné) doit présenter :

– Soit un passeport individuel (qui peut être obtenu pour tout mineur, même un bébé)

– Soit un passeport individuel valide et un visa

– Soit une carte nationale d’identité (notamment pour l’Union Européenne, l’Espace Schengen ou la Suisse)

www.service-public.fr/partic…

Entretien des cours d’eau

Résumé de la réglementation :

« Les droits et obligations liés aux cours d’eau sont encadrés par la réglementation. L’article L.215-2 du code l’environnement prévoit que les berges et le lit mineur des cours d’eau non domaniaux appartiennent aux propriétaires riverains. Les cours d’eau domaniaux sont quant à eux sous la responsabilité de l’Etat.

L’entretien du lit et de la végétation des berges est de la responsabilité des propriétaires riverains, selon des modalités précisées dans le code de l’environnement. Les articlesL.215-14 et R.215-2 définissent les objectifs d’un entretien régulier d’un point de vue environnemental.

Suivant l’article R.214-1 du code de l’environnement, les activités et travaux sur les cours d’eau peuvent donner lieu à dossier de déclaration et d’autorisation accompagnés éventuellement de prescriptions suivant l’ampleur des travaux. »

Guide de l’entretien des cours d’eau

Arthun en images

Arthun autrefois

Divers

Les pizzas au feu de bois de Fabrice

Tél : 06 60 31 15 75

Camion de pizzas traditionnelles au feu de bois à emporter.
Pour être servi dans les meilleurs délais, pensez à commander dès l’ouverture !
Du fait des produits frais, sauces et pâtes pizzas maison, nous restons ouvert jusqu’à épuisement des préparations.

Tout est fait maison (pâte, sauces, préparations).
Nous organisons tout type d’événement (brunch, anniversaires, fêtes) en nous déplaçant avec notre camion sur place (pour le plaisir des clients).


monoxyde-page-001

Brochure à consulter

Comment prévenir les intoxications

Défenseur des Droits

Le Défenseur des droits est indépendant.

Il défend vos droits de manière confidentielle et gratuite.

Il mène des actions pour permettre l’égalité dans l’accès aux droits.

Le Défenseur fait connaître les droits de chacun. Il défend :

–  Les personnes discriminées
–  Les personnes qui ont un problème avec les forces de sécurité publique ou privée
 – Les personnes qui ont des difficultés dans leurs relations avec les services publics
–  Les enfants dont les droits ne sont pas respectés

Défenseur des droits à la sous préfecture de Montbrison :

Madame Gisèle De Zan
Tél : 04 77 96 37 11
 
Mail : gisele.dezan@defenseurdesdroits.fr
Permanences : mardi matin et jeudi matin

 

Plantes Invasives

  • L’AMBROISIE

C’est une plante invasive qui s’installe sur les terres dénudées et inoccupées. Elle envahit surtout les plaines et les régions de basse altitude. Peu de sols lui résistent, la texture et la composition du sol n’ont pas d’impact sur son développement.

L’ambroisie pousse très vite et présente une grande tolérance aux stress écologiques (sécheresse, salinité…). Les graines d’ambroisie peuvent rester viables plus de 10 ans dans le sol, ce qui rend sa gestion complexe.

L’ambroisie est une plante annuelle, son cycle de la graine à la graine s’accomplit en une saison. Elle sort de terre, selon les années, dès fin avril puis pousse assez lentement jusqu’en juillet. Les inflorescences se forment assez vite et viennent à maturité vers mi-août. En septembre, l’ambroisie atteint son pic pollinique. Le pollen, emporté par le vent est particulièrement allergisant, ce qui se traduit par des problèmes respiratoires, cutanés et des symptomes proches du rhume des foins.

 

 ambroisie

 

ambroisie

  • LA RENOUEE DU JAPON

C’est une plante asiatique qui aime les milieux humides et frais. Dotée d’une forte capacité d’adaptation, y compris dans les milieux difficiles, elle a d’abord gagné des espaces en friches, puis colonisé les bords de route et les berges des cours d’eau.

Tout le territoire français est concerné par cette plante expansive qui est une redoutable concurrente pour les autres espèces végétales sauvages ou domestiques.

 renouee-du-japon

 

renouee-du-japon

 

Attention aux Tiques

Les tiques sont des parasites externes qui vivent principalement dans les zones tempérées, humides et boisées. Elles sont actives lorsque la température est comprise entre 7 et 25°. Au dessus de cette température, la tique cherchera la fraîcheur et ne se déplacera pas, et en dessous de 7°, elle cherchera à s’isoler du froid, dans la terre, sous les feuilles.

Ces animaux vivent dans les hautes herbes, et s’accrochent à un hôte qui passe à portée, humain ou animal. Il faut savoir que les tiques ne sautent pas.

Le gros danger des tiques vient du fait qu’elles se nourrissent principalement sur des animaux sauvages, animaux souvent porteurs de bactéries et de virus. En se nourrissant sur ces animaux, les tiques attrapent ces bactéries, mais y sont immunisées. Par contre, si elles viennent à piquer un humain, elles lui transmettront la bactérie, qui peut être plus ou moins dangereuse, la plus connue étant la maladie de Lyme.

Comment éviter de se faire piquer :

– utiliser du répulsif à insectes qui dure plusieurs heures. Si vous êtes en pantalon, mettez en également sur le vêtement, afin d’éviter que l’insecte n’y grimpe.

– si vous allez dans les bois, portez une casquette pour protéger vos cheveux.

pensez si possible à mettre des vêtements qui couvrent bien le corps. De plus les vêtements clairs facilitent le repérage de ces parasites.

– si vous faites une longue ballade, pensez à vous inspecter régulièrement.

– de retour chez vous, lancez vous dans un examen approfondi de vous mêmes et de vos enfants. Les tiques vont partout, cherchez dans les moindres recoins (sous les bras, dans les cheveux…)

– traiter vos animaux de compagnie

attention-aux-tiques

 borreliose-maladie-de-lyme
attention-aux-tiques

 

 

 

Nouvelle Agglomération Forézienne

nouvelle-agglomeration-forezienneLoire Forez est une communauté d’agglomération qui regroupe 88 communes.

Cet ensemble compte 106 574 habitants pour une superficie de 132 000 ha. Le territoire de l’agglomération est caractérisé par son dynamisme, sa qualité de vie et son patrimoine.

Panorama de la nouvelle agglomération

 

carte-nouvelle-agglomeration

La Gouvernance

L’ assemblée communautaire est composée de 130 conseillers.

La représentation de chaque commune est fonction de sa population (de 1 à 15 représentants pour la commune la plus peuplée).

Composition des membre du bureau de la nouvelle Communauté d’Agglomération Loire Forez :

Alain BERTHEAS, Président
 
Christophe BAZILE, 1er Vice-Président en charge des mobilités, du schéma d’accueil économique (SAE), et du schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET )
Maire de Montbrison

Pierre GIRAUD, 2e Vice-Président en charge des finances, des ressources humaines et de l’évaluation des politiques publiques
Maire de Chambles

Pierre DREVET, 3e Vice-Président en charge de la gestion des déchets et de la fourrière animale
Maire de Sainte-Agathe-la-Bouteresse

Olivier JOLY, 4e Vice-Président en charge de l’économie, de l’accueil des entreprises, de l’emploi, de la formation et du très haut débit
Maire de Saint-Just Saint-Rambert

Eric LARDON, 5e Vice-Président en charge de la planification (PLU/PLUI), de l’urbanisme et de l’ADS
Maire de Saint-Marcellin-en-Forez
 
Claudine COURT, 6e Vice-Présidente en charge de l’habitat et de l’accueil des gens du voyage
Maire de Boisset-les-Montrond

Alain GAUTHIER, 7e Vice-Président en charge de la cohésion sociale et de la politique de la ville
1er adjoint au maire de Montbrison

Robert CHAPOT, 8e Vice-Président en charge de l’assainissement
Adjoint au maire de Saint-Romain-le-Puy

Joël EPINAT, 9e Vice-Président en charge de l’agriculture et de l’économie de montagne
Maire de Saint-Bonnet-le-Courreau

Pierre-Jean ROCHETTE, 10e Vice-Président en charge de la politique locale du commerce
Maire de Boën-sur-Lignon

 

Christiane BRUN-JARRY, 11e Vice-Présidente en charge de la petite enfance, de l’enfance et de la jeunesse
Maire de Chazelles-sur-Lavieu

Evelyne CHOUVIER, 12e Vice-Présidente en charge des politiques culturelles
Maire de Saint-Jean-Soleymieux

Thierry CHAVAREN, 13e Vice-Président en charge des contrats de rivière
Maire de La Valla-sur-Rochefort

Patrice COUCHAUD, 14e Vice-Président, en charge de la politique touristique
Maire de Champdieu

Michel ROBIN, 15e vice-président, en charge de la voirie et de l’éclairage public
Maire de Périgneux

LES 8 CONSEILLERS DELEGUES THEMATIQUES
 
Jean-Paul DUMAS, en charge des sports
Maire de Magneux-Haute-Rive

Jérôme PEYER, en charge de l’économie circulaire, de la transition énergétique et de l’environnement
Adjoint au maire de Boisset-Saint-Priest

Serge VRAY, en charge du patrimoine et de l’informatique
Maire de Chenereilles

Bernard MIOCHE, en charge des politiques contractuelles
Maire de Leigneux

Yves MARTIN, en charge du suivi des programmes de travaux de voirie et du SIG
Maire de Sury-le-Comtal

Patrick ROMESTAING, en charge de la coopération interne et externe (mutualisation, conventions de partenariat interterritoriales)
Maire de Lézigneux

Sylvie ROBERT, en charge du SCOT et de la politique foncière
Maire de Saint-Didier-sur-Rochefort

Marc ARCHER, en charge des politiques de santé dont le contrat local de santé
Maire de Saint-Cyprien

LES 6 CONSEILLERS DELEGUES REFERENTS DE SECTEUR
Valéry GOUTTEFARDE, référent secteur nord-ouest
Maire de Chalmazel-Jeansagnière

Ludovic BUISSON, référent secteur nord-est
Maire de Sail-sous-Couzan

Chantal GOUBIER, référente secteur centre-ouest
Adjointe au maire de Châtelneuf

Thierry GOUBY, référent secteur centre-est
Maire de Marcilly-le-Chatel

Marie MELEY, référente secteur sud-ouest
Maire d’Apinac

Jean-Paul TISSOT, référent secteur sud-est
Maire de Veauchette

 

Pour plus de renseignements : www.loireforez.fr

Agriculture/Elevage

  • AGRICULTURE
  • DOMAINE DES GRANDS PRES

Bénedicte et Jean-Claude GARDE

Tél. : 04-77-24-62-98

dme-gds-pres dme-gds-pres-2

  • LE JARDIN DU SOLAT

Guy GRANGER

Tél. : 06-95-01-86-96

Le Jardin propose un service de vente en directe de produits fermiers :
Poulets, Lapins, Agneaux, Légumes, Œufs frais.

le-jardin-du-solat

  • ANDRE MOULY

Cultures et élevage associés

  • EARL LA FECULERIE

Anne, André et Guillaume GIRARD

Elevage de vaches laitières

  • EARL DE LA PRESLE

Roseline MASSARD – Jacques BRUNEL

Elevage de bovins

  • GAEC DES TOURS AUX LIERRES

Michel et Renaud PEURON

Elevage de vaches laitières

  • JACQUES MERLE

Elevage et vente de moutons

  • DOMAINE ÉQUESTRE
  • DOMAINE ÉQUESTRE DU SOLAT

centre-equestre-2

Cette structure équestre complète sur 25 hectares propose de prendre votre cheval en pension au box ou au pré avec un suivi journalier.
Elle est composée de :
– 25 boxes spacieux
– 1 sellerie chauffée
– des aires de pansage
– 1 manège de 20 x 40 mm entièrement fermé et sonorisé
– 1 carrière en sable BORD de 20 x 50 mètres
– des parcs sécurisés
– 1 rond de longe fermé

C’est également un élevage de chevaux lusitaniens.

A travers le travail et l’expérience de Caroll Ferlay, le Domaine Equestre du Solat propose une équitation dont les vecteurs principaux sont le bien-être du cheval et l’harmonie avec le cavalier, ceci grâce à la pratique et à la recherche d’une équitation de légèreté, l’Equitation de Tradition Française.

centre-equestr centre-equestre-3

Fourrière animale

Nouveau depuis le 1er janvier 2013.

Elle est assurée pour les 18 communes de la Communauté de Communes du Pays d’Astrée par :


Stéphane DAVIM
Domaine des Mûriers – Route de Chartre
42130 ST ETIENNE LE MOLARD
Tél : 04 77 97 47 52 Portable : 06 60 15 96 23

Les frais de fourrière sont les suivants :

Frais de dossiers et de recherche de propriétaire  15 euros
Frais de garde pour un chien par jour 15 euros
Frais de garde pour un chat par jour 15 euros
Frais d’identification 50 euros

Le montant forfaitaire de l’indemnité à verser à M. Davim pour assurer le service de fourrière animale est de 0,42 euros par habitant pour l’année 2013 (avec une révision au 1er janvier de chaque année) et est pris en charge par la Communauté de communes du Pays d’Astrée.

Les options possibles pour les communes sont :

  • capture d’animaux en divagation : 20 € de l’heure
  • prise en charge de l’animal : 15 €
  • frais kilométriques pour le déplacement : 0,587 € le km

Précédemment depuis 2000, ce service était assuré à la fourrière localisée à Savigneux sur le site de la déchèterie intercommunale. Une convention avec la Communauté d’Agglomération Loire Forez et auparavant, un syndicat le SIMELET était passée avec notre communauté de communes, qui en assurait le financement pour le compte de ses 18 communes-membres.

  • Règlement intérieur de la fourrière animale :

reglement-interieur

Nouveaux habitants

Vous venez d’emménager dans notre commune et nous vous souhaitons la bienvenue.

Tout changement de domicile suppose quelques formalités administratives afin de rester en règle avec la législation, de conserver vos droits, ou tout simplement pour faciliter certaines transactions.

  • Contacter l’établissement scolaire dans lequel est inscrit votre/vos enfant(s) : demander un certificat de radiation de l’école précédemment fréquentée pour l’inscription dans le nouvel établissement.
  • Vous faire inscrire sur la liste électorale (en Mairie).
  • Modifier votre carte grise dans le délai d’un mois
  • Vous signaler en mairie pour la redevance des ordures ménagères et l’assainissement, soit directement en mairie soit en ligne sur https://mon.service-public.fr.

Le changement d’adresse sur la carte d’identité et/ou passeport n’est pas obligatoire, vous renseigner auprès de la Mairie si vous souhaitez le faire.

Véhicules

? CARTE GRISE DES VEHICULES

À compter du lundi 23 janvier 2017, les principales opérations d’immatriculation des véhicules : changement du titulaire du certificat d’immatriculation, changement des caractéristiques techniques d’un véhicules, modification d’état civil ou d’état matrimonial, correction d’un certificat d’immatriculation se feront uniquement sur rendez-vous.
Vous devrez vous inscrire obligatoirement sur le site internet des services de l’État : http://www.loire.gouv.fr/.

Cette fonction est accessible depuis le 9 janvier 2017 pour une prise de rendez-vous à partir du lundi 23 janvier 2017.

D’autres possibilités vous sont offertes pour réaliser vos démarches sans contrainte :
– Auprès des professionnels de l’automobile habilités dont vous trouverez la liste à l’adresse suivante : http://www.loire.gouv.fr/
– En utilisant les télé procédures qui vous permettent d’effectuer vos changements d’adresse (uniquement si votre certificat d’immatriculation a été délivré au nouveau format 2 lettres, 3 chiffres et 2 lettres (AA-555-BB) et d’enregistrer vos déclarations de cession de véhicule à l’adresse suivante :
http://connexion.mon.service-public.fr/.

– En libre service en déposant votre dossier complet, dans les enveloppes prévues à cet effet, à l’espace dépôt- express à votre disposition dans le hall d’accueil du service immatriculation de la sous préfecture.

Attention : À compter du 23 janvier 2017, il ne sera plus possible d’adresser vos demandes par voie postale. Tous les dossiers reçus à compter de cette date seront retournés à leur expéditeur.

immatriculation
declaration-perte-vol

Liste des pièces à fournir et informations complémentaires : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1050

? PERMIS DE CONDUIRE

A compter du lundi 23 janvier 2017, pour les démarches permis de conduire, à la préfecture de Saint Etienne, accueil uniquement après avoir pris rendez-vous en ligne à partir de cette page : http://www.rdv.loire.gouv.fr/

Accueil téléphonique : 04 77 48 48 48, du lundi au vendredi de 07h30 à 19h30

Attention : les cerfa doivent être imprimés en couleur
renouvellement-permis
renouvellement-permis-2
notice-demande-permis

Liste des pièces à fournir et informations complémentaires : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N53?

Listes électorales

En cas de nouvelle inscription ou de déménagement et pour pouvoir voter l’année suivante, l’inscription sur les listes électorales doit être faite obligatoirement avant le 31 décembre de l’année en cours.

Pour les personnes ayant atteint leur majorité, leur inscription est faite d’office (attention, il convient de s’en assurer auprès du service élection de la mairie).

Pour pouvoir s’inscrire sur les listes électorales, vous pouvez venir en mairie avec les pièces suivantes :

– Imprimé Cerfa rempli
– Copie de la Carte Nationale d’Identité
– Copie d’un justificatif de domicile

cerfa-elections

Ou en ligne sur le site « mon service public » : https://mdel.mon.service-public.fr/inscription-listes-electorales.html

Hébergement

 Tourisme Vert en Forez

gite-1

Rénovée entre 1994 et 1995, la Maison des Gîtes de Beauvoir ouvrait son accueil aux premiers vacanciers en juillet 1996 (certains reviennent depuis ce temps, plusieurs fois par an).

La pierre de la cheminée porte la date 1789 – date historique s’il en fut – ce qui contribua en partie à attribuer le classement du point de vue patrimonial « Gîtes de caractères » à l’ensemble de l’édifice.

La maison abrite deux gîtes nommés « soleil levant » (côté est) qui peut accueillir six personnes et un bébé, « soleil couchant » (côté ouest) qui lui peut accueillir quatre personnes et un bébé.

Chaque gîte est doté d’une terrasse qui ouvre sur 1500 m² de terrain en pelouse et arboré.

Deux créations de l’artiste Scarcillo veillent sur l’ensemble, Don Quichotte et un pèlerin, puisque le gîte est situé sur le chemin de Compostelle, ce qui fait qu’un certain nombre de pèlerins l’emprunte pour la nuit entre Mars et Octobre.

Au coeur du Pays d’Astrée, Arthun est finalement bien situé, dans un cadre agréable et confortable, avec alentour de nombreuses richesses patrimoniales et culturelles ;

De ce Pays, les touristes en apprécient le calme, ses douces nuits d’été où l’on peut encore contempler les étoiles dans un « ciel immense et clément » – ce dont les grandes villes sont de plus en plus privées, de par la pollution des lumières électriques.

 Ils aiment aussi le tintement des cloches qui « annoncent quelle heure le jour qui marche et fuit jette au soir approchant ».
Le chant du coq, celui des oiseaux, le roucoulement des tourterelles, le hululement de la chouette effraie, le braiment de l’âne, les ramènent avec bonheur vers « l’authentique ». En un mot, tout ce qui fait que le tourisme vert séduit de plus en plus. Ils sont nombreux à fuir la pression des grands sites touristiques.

gite-2

Depuis 1996, il est déjà passé beaucoup de monde : des français du Nord, de Paris, de Bretagne, du Sud-Ouest, du Sud et puis des sujets de sa gracieuse Majesté, ainsi que des Belges, des Allemands, des Hollandais, des Espagnols, des Chinois de Paris, des Chiliens, des Brésiliennes.

Tous ont apprécié la douceur de notre Arcadie forézienne, les beaux sites, les paysages variés, et bien sûr la gastronomie plus les vins du Forez qui l’accompagnent.

En 1607, Honoré d’Urfé débutait ainsi son célèbre roman l’Astrée : « Près de l’ancienne ville de Lyon, du côté du Soleil couchant, il est un pays nommé Forez qui en sa petitesse contient ce qu’il y a de plus rare du reste des Gaules ».

Foréziens du 21ème siècle, nous pouvons être très fiers de notre beau pays et devons concentrer tous nos efforts pour lui conserver sa beauté et être aussi bons ambassadeurs que le fut Honoré d’Urfé.

Marie Claude THEVENET

Pour plus de plus amples informations et réservation :
– www.gites-de-france-loire.com
– Mme THEVENET Marie-Claude, Beauvoir 42130 ARTHUN
Tel : 04 77 24 65 24 Port : 06 07 91 34 37 Email : thevenet.marieclaude@orange.fr